accompagnement des pathologies lourdes

 “Le grand art de la vie est la sensation que nous existons même dans l’épreuve et la douleur.”

Françoise Lavergne, spécialiste dans l'accompagnement psychologique des pathologies lourdes à Montauban

L’annonce d’une maladie grave marque le début d’une odyssée solitaire et radicale. Un raz de marée auquel nous pouvons tous être confrontés un jour. Elle est ressentie comme un coup de poing qui brutalise, révulse et sidère.

Si certaines maladies et pathologies lourdes telles que le cancer, Parkinson, Alzheimer, l’AVC (accident vasculaire cérébral), la sclérose en plaques s’attaquent à l’organisme, ses conséquences psychologiques n’en sont pas moindres.

Lors de ces moments difficiles, il est possible de se sentir surmené en raison de l’énergie à mobiliser pour gérer le choc émotionnel de l’annonce. Il est d’autant plus difficile de parler de sa maladie et des traitements à son entourage, d’adapter son quotidien et de retenir toutes les nouvelles informations liées à la maladie.

Les angoisses, les peurs, le stress et l’anxiété peuvent alors se faire ressentir. S’ajoutent parfois la fatigue, la douleur et les effets indésirables des médicaments. 

Toutes ces étapes de la maladie bouleversent l’existence, les projets, l’équilibre familial et peuvent affecter l’estime de soi, la relation avec les autres ou encore la qualité de vie. Il est donc parfois nécessaire de solliciter un accompagnement spécialisé dans les pathologies lourdes.

Françoise Lavergne à Montauban

Françoise Lavergne

8 allée Mortarieu
82000 Montauban

06 62 03 42 38

Un accompagnement adapté à votre pathologie

Chaque personne réagit de manière différente et passe par des états émotionnels difficiles à gérer, des phases de sidération, de colère, de déni. Il s’agit alors de trouver un nouvel équilibre.

Parce qu’il n’est pas toujours possible de faire face seul à la maladie, il ne faut pas hésiter à solliciter un soutien psychologique neutre. Passé le choc de l’annonce, toute personne atteinte d’une maladie grave se trouve confrontée à une nécessité vitale  : il faut “se battre “. Se battre oui, mais comment ? 

L’aide psychologique est alors possible à tous moments et à tous les stades de la maladie : à l’annonce, pendant et après la maladie pour vous aider à mettre des mots sur les maux“.

Un accompagnement adapté à votre pathologie
Suivi des pathologies lourdes à Montauban

Les bénéfices d'une écoute et d'un soutien psychologique

Par mon écoute et mes conseils, je peux vous aider à répondre à vos interrogations et vous aider à passer toutes les étapes difficiles rencontrées. En effet, le soutien psychologique que je vous propose vous permettra :

  • D’exprimer vos difficultés, de bien les identifier et souvent de les soulager.
  • De renouer avec l’aspect émotionnel et humain de la maladie.
  • de vous ressourcer.
  • d’aider votre mental pour en faire un allié pour votre corps.
  • d’être acteur de vos soins, de votre vie et vous donner les moyens de comprendre vos réactions et votre état psychologique.
  • de faire face à tous les changements que la maladie vous impose et à mieux vivre les changements qu’elle induit dans votre vie.

Ce soutien psychologique peut aussi s’adresser à vos proches pour les aider aussi à surmonter l’épreuve qu’ils traversent à vos côtés.

En fonction de votre besoin et de votre unicité, je pourrai vous proposer un accompagnement au travers de coachings et de séances d’échanges et d’entretiens thérapeutiques, de sophro-relaxation, d’hypnose, de psychologie positive. Entre souffrance physique et morale, prendre soin de soi est essentiel. Je vous accompagne dans le plus grand respect de votre personnalité́, de vos difficultés et à votre rythme.

Françoise Lavergne

Praticienne en psychothérapie
à Montauban

8 Allée Mortarieu
82000 Montauban

06 62 03 42 38

Nos horaires :
Lundi au vendredi
9h00 – 19h00
Fermé week-end et jours fériés.

Contactez votre thérapeute, spécialiste en pathologies lourdes à Montauban

Les MAUX du corps sont les MOTS de l’âme, ainsi on ne doit pas guérir le CORPS sans chercher à guérir L’ÂME.Platon